Intervenir auprès de l’humain donc de l’animal!

Intervenir auprès d’un animal, quand on est éducateur, comportementaliste, instructeur d’équitation…  c’est intervenir dans un système. Le système familial, si vous voulez. Et entrer dans ce système aura un impact, d’autant plus que votre intervention va proposer des changements pour améliorer la communication du-dit système !

Selon Paul Watzlawick, la famille est «un système en interaction continue et durable où les  membres sont des personnes en communication avec d’autres personnes».  Cette définition souligne bien le dynamisme et la complexité du système familial. Il s’agit d’un système ouvert, la famille étant en interaction constante avec son environnement social. Chacun des membres de la famille communiquent entre eux par de multiples canaux (acoustico-auditif, visuel, tactile…). Or, les facteurs socioculturels et éducationnels qui régissent les codes de société de l’homme moderne inhibent la majorité de ces modes de communication pour laisser une place quasi exclusive à la communication verbale et visuelle. Les messages non-verbaux et para-verbaux sont mis entre parenthèses et presque totalement dénigrés; mise à part chez les enfants en période pré-linguistique pour qui ils restent indispensables à la communication.

Je te vois

Donc, le contact visuel est l’élément le plus important que nous utilisons pour communiquer avec autrui. Si nous maintenons notre regard plongé dans les yeux de la personne en face, il devient insolent. Toutefois, accompagné d’un bref sourire et d’un hochement de tête, son insolence s’estompe. Le refus de regarder son interlocuteur dans les yeux peut aussi être catalogué comme comportement de non-dits, d’arrogance et de mépris. La durée morale du regard dépendra du milieu où l’on se trouve et de la personne avec qui a lieu ce contact visuel.

Car on ne s’en rend pas toujours compte mais ces contacts visuels doivent suivre des règles bien définies. Il y a ce qu’un sociologue a appelé « la durée morale du regard », ce laps de temps pendant lequel vous pouvez prolonger un contact visuel avec autrui sans pour autant lui transmettre un message offensant ou perturbant. Prolonger outre-mesure un contact visuel peut être déconcertant et même menaçant.

Voilà comment les humains dans le milieu familial et social communiquent. Or voyez-vous dans le système familial, il y a aussi un animal. Si l’on en croit les statistiques, la moitié des familles du Québec vivent soit avec un chien, chat, cheval et autres. Pour ces êtres la communication emprunte d’autres canaux. Chacune des espèces, humaine et animale, privilégie un certain mode de communication.

Comment tu parles!

Les hommes communiquent par le regard et transmettent des informations par tout leur corps, et pas seulement par leurs cordes vocales. Les relations humaines sont régies, à tout moment, par l’expression corporelle comme par l’expression verbale. Or le développement d’une société de discours a entraîné l’oubli, la non-reconnaissance, l’absence d’intérêt ou le rejet de la communication corporelle. C’est là qu’interviennent nos animaux! La première étape de toute bonne communication consiste, donc, à réaliser que nous passons continuellement des messages à travers le choix des mots que nous utilisons, le verbal, mais que notre corps démontre notre pensée, le non-verbal.

Il semblerait que les chiens, bien qu’ils s’expriment ponctuellement sous forme de vocalises, communiquent principalement à l’aide de postures et de mimiques. Ainsi, les enfants en période « pré-linguistique » semblent être en phase avec leur compagnon canin grâce à l’emploi des mêmes canaux de communication. Les adultes et enfants en période « post-linguistique » privilégient quant à eux, la communication verbale, ce qui ne facilite pas les interactions avec un être dépourvu de langage. Dans les deux cas, une perturbation de la communication homme-animal, est à l’origine de mal-être, parfois d’agressivité et de multiples troubles comportementaux chez l’animal… et parfois chez son humain!

Les clés de la communication

La communication n’est pas toujours facile entre l’animal et son propriétaire car ils ont chacun leur mode de communication propre et doivent s’adapter l’un à l’autre pour pouvoir s’entendre. On remarque souvent que les propriétaires perdent patience face à leur animal car ils n’ont pas pris la peine de se renseigner sur toute la panoplie comportementale (éthogramme) de leur compagnon, sur leur façon de percevoir notre langage verbal et gestuel. Le propriétaire n’est pas capable de décrypter parfaitement les postures, les expressions,  les mimiques, les communications tactiles…  les interactions au sein du système de son animal, ce qui engendre bien trop souvent des situations de non sens. Pour l’animal!

Comme professionnels vous intervenez dans un système dans lequel la communication passe difficilement. Les changements proposés bousculent l’écologie du système. Il est important de s’assurer que tout le système puisse ‘encaisser’ ces changements sur le coup, sur le moyen terme et sur le long terme.

S’asseoir avec le propriétaire

C’est pour quoi je me suis spécialisée dans le travail SUR l’humain, car la clé de la réussite d’une belle communication interspécifique, c’est lui qui la détient. Il s’agit de travailler avec lui pour que lui, seul et sans aucun conseil de ma part, pose les gestes qui feront que tout le système vivra bien. Sans ça le changement apporté ne tiendra pas. Et d’une certaine manière ça prend de saisir de l’intérieur comment un être humain pense et agit afin d’entrer dans son monde.

La première étape consiste à réaliser que l’être humain passe continuellement des messages à travers le choix des mots qu’il utilise – le verbal –  et que son corps démontre sa pensée = le non-verbal. Notre corps parle.

En en prenant conscience, il devient possible d’intervenir auprès de l’humain donc de l’animal. Avant d’entreprendre une réorganisation individualisée de leur quotidien, il s’agit de s’asseoir avec l’humain et comprendre quelles sont les fonctions biologiques, sociales et psychologiques de son système familial.

Pour aller plus loin :

Deux formations pour vous soutenir dans vos démarches de communication avec votre client humain.
Pour en savoir plus et vous inscrire
30 octobre 2016
3-4 décembre 2016

Deux ateliers pour enrichir vos compétences dans la relation à votre client

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s