L’EMDR pour les animaux – 1er article de la série

Tout au long de ce mois de janvier, en collaboration de l’institut Emanasso, Traitement du stress et des troubles émotionnels chez le mammifère, nous allons aborder – dans une série de 4 articles – une pratique qui s’adresse (aussi) aux animaux: l’EMDR.

La thérapie EMDR (Eyes Movement Desensitization and Reprocessing) ou désensibilisation et reprogrammation par mouvement des yeux est une approche thérapeutique qui a fait l’objet de beaucoup de recherches et qui a prouvé son efficacité dans le traitement du syndrome de stress post-traumatique et pour bon nombre de souffrances psychologiques et émotionnelles telles que dépression, anxiété, phobie, addiction, trouble des conduites alimentaires….. C’est un type d’intervention à visée psychothérapeutique mise au point par Francine Shapiro après 1987.

images (2)La particularité de l’EMDR reste la stimulation sensorielle généralement appliquée sous une forme bilatérale alternée et le plus souvent par le biais des mouvements oculaires. Cette approche agit directement sur le cerveau limbique, siège des émotions.

Cette approche est reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) depuis août 2013, l’American Psychiatric Association (2004), le Département de la défense et les hôpitaux des vétérans aux États-Unis (2004). En France son utilisation est recommandée pour le traitement du syndrome de stress post-traumatique par la Haute Autorité de la Santé (HAS depuis 2007).

maxresdefaultEn 2010, Fabienne Lannes-Gillibert, Praticienne EMDR et Superviseuse EMDR certifiée Europe formée par David Servan-Schreiber, s’est penchée sur l’idée de pouvoir pratiquer cette thérapie aussi auprès des animaux mammifères et a conceptualisé un protocole EMDR spécifique pour les animaux (chien, cheval…), pour les soulager des troubles émotionnels tels que : phobies, irritabilité, inhibition, peur exagérée, agressivité.

Voici le fruit des échanges entre sandraetlechien, Fabienne et l’équipe d’Emanasso.

Sandraetlechien: De quoi parle-t-on avec l’approche EMDR avec les animaux?

Fabienne Lannes-Gillibert pour emanasso.com: Tout d’abord, je tiens à vous remercier de l’intérêt que vous portez à l’approche EMDR pour animaux.
Car mon intention avec cette approche de soin est de soulager les animaux qui attendent de trouver un maître, dans les SPA, dans les refuges, et dont les comportements perturbés freinent leur adoption.
Nous sommes ici dans le champ de la neuroscience. Dans un processus naturel de guérison émotionnelle. Il ne s’agit pas d’une invention, mais d’une découverte d’un phénomène qui se produit lorsque nous rêvons : de « retraitement des informations » vécues.  Nous devons cette découverte, dans le monde humain, à Francine Shapiro en 1987. C’est une approche qui agit directement sur le cerveau limbique.
Pour ma part, c’est en 2010, en observant le comportement de peur de mon chien, en ouvrant le tuyau d’arrosage dans le jardin, que j’ai eu l’idée d’adapter l’EMDR pour les animaux et d’en développer des protocoles spécifiques.
Tous les mammifères possèdent un cerveau limbique et c’est là le point de départ de la conceptualisation des protocoles EMDR pour animaux.

téléchargementsandraetlechien: La thérapie EMDR est une approche de psychothérapie qui utilise la stimulation sensorielle des deux côtés du corps, soit par le mouvement des yeux soit par des stimuli auditifs ou cutanés, pour induire une résolution rapide des symptômes liés à des événements du passé

Fabienne : Il ne s’agit pas, comme vous le dites « d’induire une résolution rapide des symptômes », car nous ne travaillons pas sur les symptômes. Mais à partir des symptômes, nous traitons les éléments phobogènes qui produisent les réactions, les comportements, les symptômes de peur.

sandraetlechien: Les animaux sont-ils conscients des traumas reliés à des évènements de leur passé?

Fabienne : Je ne suis pas sure qu’un chien puisse se dire : « j’ai peur de la bicyclette car un jour une grosse roue de brouette m’a écrasé la queue». De même, la personne qui, aujourd’hui, a peur de la foule, n’a pas forcément conscience que l’évènement passé d’origine, est qu’elle se soit perdue dans un magasin étant enfant.
Le travail en EMDR est une approche au coeur des neurosciences qui va agir directement dans les réseaux de mémoires sensorielles.

cerveauC’est-à-dire que lors du traitement, il se produit des connections inter-neuronales qui vont activer les canaux associatifs dans le réseau mnésiques dysfonctionnel et le traitement se déroule grâce à ce que nous appelons le TAI, le Traitement Adaptatif de l’Information, pour accéder au réseau mnésique fonctionnel. Ce qui produit un profond changement de la perception de la situation.

Nous voilà arrivés à la fin de cette première série d’entretien. Ainsi, en EMDR animal, ce que nous en comprenons c’est qu’il ne s’agit pas tant de travailler pas avec la conscience des évènements passés, mais avec les mémoires sensorielles liées à cet évènement (à suivre…)

5 Comments

Laisser un commentaire

    1. Merci pour votre intérêt. Il y a trois autres articles à venir qui vont aller plus en profondeur dans cette approche.
      Une formation se donnera au Québec cette année. Plus de détails à venir. En attendant vous pouvez contacter l’institut Emanasso (emanassociation@gmail.com). Bien à vous,

      J'aime

  1. BONJOUR, je suis aussi formé en EMDR humain (psychiatre) et ayant plusieurs chx rescapés je me suis intéressée l’EMDR pour animaux.
    Participant à des formations de TAG-teach, Clickertraining (Alexandra Kurland) et TTouch (Linda Tellington Jones) j’ai trouvé l’approche par l’EMDR extrêmement utile avec des animaux en proie des angoisses et peur du à des événements qu’on ne sait pas toujours p.ex. vecu pdt élevage, chgmt de proprio, debut de débourrage, entrainement etc…
    Il permet de vivre mieux avec son compagnon au domicile, mais aussi de faciliter la prise en charge par des entraineurs des animaux « difficiles », les soins par les vétérinaires , bref tout le quotidien qui est problématique avec des animaux ayant vécu des traumatismes de différentes genres
    Je ne peux que vivement recommander cette formation , l’appliquer fait plaisir, car on veut le chagmt du comportement qui s’opère très vite !
    Doris Boyer

    J'aime

    1. Merci pour votre témoignage, dans les articles à venir nous aborderons en effet les tenants et aboutissants de cette approche et surtout des publics animaux auprès de qui elle s’adresse. Les changements sont impressionnants chez les animaux (chez les humains aussi;-)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s