La sobriété heureuse du lion….

arton1852Il y a quelque temps je voyais à la télévision un homme qui s’était enrichi (ce que l’on présente comme une réussite) et on lui demandait s’il ne se sentait pas prédateur. Pour répondre, il a eu recours à Darwin, et aux fameuses lois de la prédation, pour prouver qu’il appliquait les règles de la vie. J’ai eu envie de casser ma télé!
Si j’avais été en face de lui, je lui aurais dit : Non, monsieur, car quand un lion mange une antilope, il digère son antilope. Il n’a pas de dépôt d’antilopes, ni de banques d’antilopes pour vendre aux copains. Le lien ne prélève que ce qui est indispensable à sa survie; il n’est pas affecté par cette terrible convoitise si préjudiciable au vivre ensemble humain.
Le lion pratique la sobriété heureuse!
Pierre Rabhi, p136-137

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s