Deux chiens en cavale……..

L’histoire se termine bien: ces deux chiens ont retrouvé leur propriétaire très rapidement. Je remercie les fans de ma page facebook car leurs nombreux partages des photos que j’ai postées ont – peut-être – permis les retrouvailles. Je salue avec beaucoup de respect les employés de la SPCA Monteregie. Mais trouver des chiens sur la route a généré beaucoup de questionnements, des émotions intenses et une prise de conscience sur l’impact de ma responsabilité. Je ne pouvais pas ne pas m’arrêter: que faisaient ces deux chiens à courir sans propriétaire à l’horizon sur la piste cyclable de Sainte-Brigide-d’Iberville? En fait, c’est Sapi qui a sonné l’alarme. Les deux chiens se sont approchés facilement de moi et de la voiture et sans réfléchir j’ai décidé de les faire monter pour faire la tournée des fermes environnantes. Ce sont de bons chiens, heureusement car sans réfléchir j’aurais pu mettre le mien en danger: il aurait pu y avoir altercation entre les chiens. Par ailleurs, ces deux-là auraient pu être porteurs de maladies et en les plaçant à côté de mon chien je l’exposais de fait. Ils étaient couverts de tiques. Depuis 6 jours, je scrute Sapi…. J’ai, ensuite, débuté la tournée des fermes et aucun propriétaire n’était là tous occupés aux champs et la seule personne rencontrée m’a répondu laconiquement ‘un mâle et une femelle, bah laissez-les s’amuser ensemble’. Le seul commentaire qui m’est venu a consisté en cette question: à qui va bénéficier le changement de statut juridique des animaux de compagnie? Est-ce un besoin des gens des villes? Quid de ceux des campagnes?

Alors je me suis dirigée vers la SPCA de Saint-Angèle de Monnoir pour y déposer les chiens qui me collaient dans la voiture surtout la petite blanche. J’ai accepté de les laisser car la SPCA ne tue pas les animaux. Jamais je n’aurais pu les abandonner dans un refuge sachant qu’il y avait une seule espèce de doute quant à leur survie. Les chiens me suivaient en traversant les locaux pour se rendre aux enclos et me collaient. Au milieu des jappements des dizaines d’autres chiens en attente d’une maison, la chienne a eu peur et a retroussé sa queue sous son ventre et quand elle a vu l’enclos elle a stoppé des quatre fers j’ai du la tirer pour la faire entrer. Moi j’étais stressée par le bruit, les odeurs et tout le désespoir d’être enfermé:-(

J’ai pleuré 😦

En croisant mon chemin j’ai changé leur destin… pour quelques heures… avant qu’ils ne regagnent leur famille. Je souhaite que leur propriétaire leur bâtisse un enclos pour que cela n’arrive plus. C’est un respect dû à nos chiens et aux gens, qui comme moi, s’arrêtent pour porter secours. En plus d’être une question minimale de sécurité. Ces chiens auraient pu être frappés mortellement engendrant des dommages à d’autres. En cas d’accident causé par un animal, le propriétaire est présumé responsable…. Selon l’article 1466 du Code civil du Québec, lorsqu’un animal cause un dommage à une personne, le propriétaire de l’animal est responsable des dommages causés par l’animal. Je ne sais pas quelle est leur réalité dans leur famille et je la souhaite chaleureuse ce qui semble être le cas car ces deux chiens étaient particulièrement doux et gentils.

Il n’en reste pas moins qu’en tant que propriétaire nous avons des responsabilités et il est fondamental d’en réaliser les conséquences.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s