L’ancienne parabole d’un oiseau en cage

Un voyageur quitte d’Inde pour se rendre en Afrique afin d’y acheter des produits locaux et des animaux. Alors qu’il se trouve dans la jungle, il voit des milliers de magnifiques perroquets bariolés qui savent parler. Il décide d’en capturer un et de le ramener chez lui pour en faire un oiseau domestique.
Une fois arrivé chez lui, il met le perroquet qui sait parler en cage et le nourrit de délicieuses graines et de miel. Il lui fait écouter de la musique et le traite bien. Lorsque le moment est venu de retourner en Afrique, deux ans plus tard, il demande à son perroquet s’il souhaite faire parvenir un message à ses amis dans la jungle. Le perroquet prie son maître de leur dire qu’il est très heureux en cage, que chaque journée est très agréable et qu’il les aime tous.
Quand le voyageur arrive en Afrique, il transmet le message aux perroquets de la jungle. Juste au moment où il termine son message, les yeux d’un des perroquets s’emplirent de larmes et il tombe raide mort. L’homme en est très alarmé et conclut que ce perroquet devait avoir des liens très étroits avec le perroquet qui se trouve dans la cage et que telle était la raison de sa tristesse et de son décès.
Lorsque le voyageur rentre en Inde, il raconte à son oiseau domestique ce qui s’est passé, Au moment où il termine son histoire, les yeux de son perroquet domestique s’emplirent de larmes et il tombe raide mort dans sa cage. L’homme est stupéfait mais il conclut que son oiseau est mort de désespoir d’entendre les nouvelles du décès de son grand ami dans la jungle.
L’homme ouvre la cage et jette l’oiseau mort sur un monceau de déchets. L’oiseau domestique déploie immédiatement ses ailes et se perche sur une branche dans le jardin. L’homme lui demande :’ Eh bien tu n’es pas mort du tout. Pourquoi as-tu agi ainsi?’. Le perroquet lui répond : ‘Car cet oiseau d’Afrique m’a envoyé un message très important’. Et quel est ce message, dit l’homme sur un ton impatient.

‘Il m’a dit que si l’on veut s’échapper de sa cage, il faut mourir pendant qu’on est en vie’.

Parabole lue dans ‘Il faut le croire pour le voir’ du Dr Wayne W. Dyer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s