Accros au passé!

La dominance, quel mythe!La théorie de la dominance semble donc destinée à persévérer aussi longtemps que les humains continueront à la faire exister et s’en arrangeront.
Nous sommes irréductiblement attachés au passé, aux traditions de nos aïeuls qui nous dictaient la manière forte avec les animaux. Même les textes scientifiques propagent encore l’idéologie du mâle Alpha s’arrogeant tous les privilèges.

Cherchons-nous de nouvelles connaissances pour avancer ou remplacer les anciennes ? Non à quoi bon, nos grand-pères nous dictaient cette attitude, pourquoi en changer? Nous sommes si attachés à nos vieilles traditions, elles ont une telle puissance sur nos psychismes que ceux qui font autrement sont regardés avec condescendance ou frappés d’ostracisme…

‘La théorie de la hiérarchie a tout de l’allure d’une maladie infectieuse dont les virus appartiennent à une souche très résistante. Ses symptômes, tout comme sa virulence, sont aisément repérables et cartographiables : elle produit des êtres déterminés par des règles rigides, des êtres peu intéressants, des êtres qui suivent des routines sans trop se poser de questions. Et elle contamine aussi bien les humains qui imposent cette théorie que les animaux à qui elle est imposée’, Vinciane Despret, Que diraient les animaux, si… on leur posait les bonnes questions.

Pensons-y : nous sommes guidés par des manières de faire dures et nous plions l’échine par pure loyauté à un monde passé, dépassé. Il en a fallu bien moins à certains pour faire la révolution!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s