Je deviens humain avec mon animal

Je deviens humain avec mon animal
On peut et (doit- on?) combattre les puppy mills sans cesser d’être dans la joie. Car la joie appelle celle d’autrui. Il est possible de combattre sans cesser de dire oui. Je crois d’ailleurs que c’est la seule manière féconde de le faire. La compassion n’est pas sentimentalisme geignard, mesquin ou confortable, mais un amour vrai qui aide. Si l’on s’identifiait à une personne qui agit bien avec son animal, qui fait le bien pour la ‘cause animale’, on pourrait copier son comportement et le nombre de mise à mort diminuerait.
Aussi il ne sert à rien de montrer des images affreuses d’animaux massacrés. En effet, une pensée négative génère une émotion négative qui active le système nerveux du stress et met le corps en état d’alerte. Bref publier ce genre d’images rajoute à la violence, ça ne la combat pas. Par contre, diffuser des images de sauvetages qui provoquent des émotions positives, d’actions citoyennes qui activent la joie ou l’enthousiasme, alors oui il pourrait y avoir changement.
Car ‘au point où nous en sommes, avec tout ce que nous avons inventé et tout ce que nous avons appris sur nous-mêmes, nous avons besoin de tous les chiens, de tous les oiseaux et de toutes les bestioles que nous pouvons trouver…. Les hommes ont besoin d’amitié’ Romain Gary, Les racines du ciel.
Et c’est là qu’on se rend compte que nous partageons avec les animaux un même espace, même s’ils empiètent sur notre territoire, on est unis dans un même destin. Aussi, l’homme ne pourra se sauver qu’en sauvant ses congénères : les autres animaux. On ne pourra devenir humain qu’en relation avec les animaux.
Dessin extrait de « 500 dessins » de Nicolas de Crécy, éd. Barbier et Mathon, 2011 (Nicolas de Crécy)On peut (doit- on?) combattre les puppy mills sans cesser d’être dans la joie. Car la joie appelle celle d’autrui. Il est possible de combattre sans cesser de dire oui. Je crois d’ailleurs que c’est la seule manière féconde de le faire. La compassion n’est pas sentimentalisme geignard, mesquin ou confortable, mais un amour vrai qui aide. Si l’on s’identifiait à une personne qui agit bien avec son animal, qui fait le bien pour la ‘cause animale’, on pourrait copier son comportement et le nombre de mise à mort diminuerait.
Aussi il ne sert à rien de montrer des images affreuses d’animaux massacrés. En effet, une pensée négative génère une émotion négative qui active le système nerveux du stress et met le corps en état d’alerte. Bref publier ce genre d’images rajoute à la violence, ça ne la combat pas. Par contre, diffuser des images de sauvetages qui provoquent des émotions positives, d’actions citoyennes qui activent la joie ou l’enthousiasme, alors oui il pourrait y avoir changement.
Car ‘au point où nous en sommes, avec tout ce que nous avons inventé et tout ce que nous avons appris sur nous-mêmes, nous avons besoin de tous les chiens, de tous les oiseaux et de toutes les bestioles que nous pouvons trouver…. Les hommes ont besoin d’amitié’, Romain Gary, Les racines du ciel.
Et c’est là qu’on se rend compte que nous partageons avec les animaux un même espace, même s’ils empiètent sur notre territoire, on est unis dans un même destin. Aussi, l’homme ne pourra se sauver qu’en sauvant ses congénères : les autres animaux. On ne pourra devenir humain qu’en relation avec les animaux.

Je deviens humain avec mon animal
On peut et (doit- on?) combattre les puppy mills sans cesser d’être dans la joie. Car la joie appelle celle d’autrui. Il est possible de combattre sans cesser de dire oui. Je crois d’ailleurs que c’est la seule manière féconde de le faire. La compassion n’est pas sentimentalisme geignard, mesquin ou confortable, mais un amour vrai qui aide. Si l’on s’identifiait à une personne qui agit bien avec son animal, qui fait le bien pour la ‘cause animale’, on pourrait copier son comportement et le nombre de mise à mort diminuerait.
Aussi il ne sert à rien de montrer des images affreuses d’animaux massacrés. En effet, une pensée négative génère une émotion négative qui active le système nerveux du stress et met le corps en état d’alerte. Bref publier ce genre d’images rajoute à la violence, ça ne la combat pas. Par contre, diffuser des images de sauvetages qui provoquent des émotions positives, d’actions citoyennes qui activent la joie ou l’enthousiasme, alors oui il pourrait y avoir changement.
Car ‘au point où nous en sommes, avec tout ce que nous avons inventé et tout ce que nous avons appris sur nous-mêmes, nous avons besoin de tous les chiens, de tous les oiseaux et de toutes les bestioles que nous pouvons trouver…. Les hommes ont besoin d’amitié’ Romain Gary, Les racines du ciel.
Et c’est là qu’on se rend compte que nous partageons avec les animaux un même espace, même s’ils empiètent sur notre territoire, on est unis dans un même destin. Aussi, l’homme ne pourra se sauver qu’en sauvant ses congénères : les autres animaux. On ne pourra devenir humain qu’en relation avec les animaux.

3 Comments

Laisser un commentaire

  1. Bonjour Sandra,
    Je découvre avec un immense intérêt vos billets au fur et à mesure de leur publication et en ressort grandie 🙂
    Si je partage votre point de vue ici, en revanche il me semble que les images chocs ont aussi un rôle à jouer, dans le sens où elles provoquent une émotion -même négative…- Elles laissent une empreinte souvent indélébile qui peut amener le sujet qui l’a ressenti à plus de conscience, pour peu qu’il ait quelque sensibilité (je ne parle pas des êtres qui en sont dénués cela va de soi ; pour eux aucune image ne changera leur cerveau)
    Je me sens d’autant concernée par vos propos qu’il m’arrive de publier sur mon blog des images négatives pour dénoncer principalement ; parce qu’à ne montrer que le positif et le rose, les horreurs demeurent. Savoir c’est déjà agir…
    Je suis végétarienne -presque végétalienne- et je connais beaucoup de VG qui se sont convertis après avoir visionné des vidéos faites dans des abattoirs, laboratoires & cie.
    Un immense merci pour vos articles qui nous poussent à aller encore plus loin dans nos réflexions
    Chaleureusement
    Rose

    J'aime

    1. Merci beaucoup Rose pour votre partage, je suis de votre avis qu’il faille aussi montrer des images de violence parfois l’éducation passe aussi par dire les choses mais en ouvrant sur des portes d’actions. Aussi oui à ces images mais au compte-goutte. Une fois l’émotion passée plusieurs options s’ouvrent: l’humain oublie, l’humain s’habitue, l’humain se blinde et n’avons-nous pas vu ce phénomène avec les images des enfants vivant dans les pays en voie de développement. Il est arrivé un jour que nous visionnions des images insoutenables d’enfants crevant de faim alors que notre assiette était pleine sans que rien ne se passe dans nos estomacs…. Il ne s’agit pas non plus de diffuser des images à l’eau de rose loin de là mais de mettre le focus sur toutes les actions quotidiennes petites et grandes qui sont accomplies et ne pas les oublier. Je suis intimement convaincue que la prise de conscience aura lieu lorsque les gens se diront ‘j’ai vu quelqu’un sauver un animal sur le bord de la route, mon fils était avec moi dans la voiture, nous en avons parlé c’était beau, il veut faire pareil et je crois bien que moi aussi’ plutôt que de tomber sur des images atroces de chiens battus.
      Merci de bâtir ensemble cette société de compassion et de tolérance. Bien à vous

      J'aime

  2. Que l’Indignation face à l’Intolérable ne soit que la petite étincelle mettant le Feu aux poudres de notre Véritable Action Civique Humanimale!!! Chez-nous, dans notre propre Nid, dans notre Famille élargie, notre Communauté… En privé et peut-être aussi sur la place publique, via la Toile, les Mouvements associatifs ou militants… Multiplions les Coups-de-pattes à rendre aux animaux en besoin et prenons la Parole pour faire la promotion de cette Richesse Transespèce qui est à la portée de tous!

    Humanimalement Vôtre,

    Emmanuelle Fournier Chouinard
    Centre Humanimal
    (418) 815-4296

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s