L’instant présent avec son chien

En se promenant dans la nature, en se reposant sur le bord du fleuve à quelques encoignures de la ville et en observant son chien jouer avec un bâton ou se rouler dans une odeur quelconque, on s’accorde du respect. On entre – peut-être – dans une présence entière, calme. On écoute. Notre chien, lui, est. Il est dans l’instant présent. À la différence des humains, il ne pense pas à autre chose, n’est pas catapulté dans le passé ou le futur, il est juste ici et maintenant. Son existence ne dépend pas d’une représentation mentale de sa vie ou de lui-même. Il est juste là ici et maintenant. Peut-être que la vie cognitive du chien ne le lui permet pas de toute manière : de penser à ailleurs, à demain. Mais c’est cet aspect qui peut être extrêmement soignant pour un humain habitué à être envahi de pensées en tout genre. Il nous faut apprendre à revenir à l’ici et maintenant. C’est un travail de méditation auquel votre relation à votre chien vous convie. En acceptant de le voir aller, jouer, aboyer, tourner les oreilles, se coucher en rond…., vous entrez dans un espace de repos. Sans étiqueter le moindrement ses comportements, le silence se fait en vous.  Et là vous entrez dans la paix. Elle est relative, elle va s’évaporer sous l’assaut des pensées dans votre cerveau. Mais revenez à votre chien, respirez et regardez-le. Il est. A-t-il besoin d’autre chose? Avez-vous besoin d’autre chose? ‘Notre survie matérielle n’est pas notre seule forme de dépendance à la nature. Cette dernière doit également nous indiquer le chemin du retour, la sortie de la prison du mental. Nous nous sommes perdus dans l’action, la pensée, le souvenir, l’anticipation – dans un labyrinthe complexe et un monde problèmes. Nous avons oublié ce que les pierres, les plantes et les animaux savent encore. Nous avons oublié comment être calmes, nous-mêmes, être la où se trouve la vie : ici et maintenant’, p 81 L’art du calme intérieur – Eckhart Tolle Se sentir uni, c’est aimer.

 

3 Comments

Laisser un commentaire

  1. C’est tellement vrai, j’essaie presque tous les jours
    d’aller faire un balade en forêt avec mon chien,
    j’en ai besoin pour mon équilibre.

    Merci beaucoup pour ce billet

    J'aime

  2. J’avais observé à quel point nos pensées peuvent être source de souffrances inutiles. Il m’est arrivé d’envier les animaux qui ne semblent pas avoir la faculté d’anticipation. Par contre, j’ai vu qu’ils pouvaient vivre du stress et être marqués dans leur être par les mauvais traitements subis.
    J’aime quand mon chien et moi partageons notre bien-être.

    J'aime

  3. Oui, je suis absolument d’accord avec ce post. Les animaux domestiques sont notre meilleur compagnon il nous délecte, nous calmer, jouer avec nous sans réserve. Nous venons tout oublié quand nous être avec eux.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s