Bien meuble, chair à canon matière à science… belle progression!

Tobie Nathan, Isabelle Stengers, Lucien HounkpatinMais cher Professeur, quel gaspillage! Quand on pense à l’intérêt théorique que présente un tel cas… c’est une superbe occasion…. Un nouveau domaine pour développer la théorie…. Imaginez cela : un sauvage, un primitif, un fossile vivant entièrement à notre disposition. On pourrait étudier son psychisme, vérifier si la technique psychanalytique marche dans son cas… l’interroger sur ses fantasmes

c’est Sandor Ferenczi qui parle

Une névrose traumatique chez un primitif…. Est-ce seulement possible? La théorie permet-elle un tel monstre?

C’est Sigmund Freud qui lui répond

Le primitif est celui qu’on interprète et le civilisé celui qu’on écoute.
Un primitif qui porte les armes contre un être civilisé ce n’est pas un soldat c’est un animal enragé qu’il faut supprimer…..

La damnation de Freud p 20-21-24

Si on conjuguait cet échange?

Mais cher Propriétaire, quel gaspillage! Quand on pense qu’il faut des preuves sur l’intention de causer la souffrance à un animal … c’est une superbe occasion…. Mettez-lui donc des chaînes autour du cou qu’il obéisse à vos exigences d’homme, ne vous en n’occupez point et exigez la sainte paix…. Imaginez cela : un chien, un moins que rien, une chose entièrement à votre disposition. Changez-en au moindre trouble.

Un propriétaire

Parfaitement contrôlé, il vous obéira par force, vous n’aurez pas à perdre votre temps à étudier son psychisme ou vérifier si l’approche en renforcement positif marche dans son cas… Allez chercher un nouveau spécimen dans l’animalerie du coin, voilà ce qu’il faut. Pas besoin de travailler avec cette bête, perte de temps, vous avez mieux à faire.
Un animal qui a des exigences, ce n’est pas un signal, c’est un animal qu’il faut supprimer.

Celui qui répond

Peut-être le jour viendra-t-il où le reste du règne animal retrouvera ces droits qui n’auraient jamais pu lui être enlevés autrement que par la tyrannie. Les Français ont déjà réalisé que la peau foncée n’est pas une raison pour abandonner sans recours un être humain aux caprices d’un persécuteur. Peut-être finira-t-on un jour par s’apercevoir que le nombre de jambes, la pilosité de la peau ou l’extrémité de l’os sacrum sont des raison tout aussi insuffisantes pour abandonner une créature sensible au même sort.

Jeremy Bentham (1748-1832)

Bien meuble, chair à canon matière à science… belle progression!

Tobie Nathan, Isabelle Stengers, Lucien HounkpatinMais cher Professeur, quel gaspillage! Quand on pense à l’intérêt théorique que présente un tel cas… c’est une superbe occasion…. Un nouveau domaine pour développer la théorie…. Imaginez cela : un sauvage, un primitif, un fossile vivant entièrement à notre disposition. On pourrait étudier son psychisme, vérifier si la technique psychanalytique marche dans son cas… l’interroger sur ses fantasmes

c’est Sandor Ferenczi qui parle

Une névrose traumatique chez un primitif…. Est-ce seulement possible? La théorie permet-elle un tel monstre?

C’est Sigmund Freud qui lui répond

Le primitif est celui qu’on interprète et le civilisé celui qu’on écoute.
Un primitif qui porte les armes contre un être civilisé ce n’est pas un soldat c’est un animal enragé qu’il faut supprimer…..

La damnation de Freud p 20-21-24

Si on conjuguait cet échange?

Mais cher Propriétaire, quel gaspillage! Quand on pense qu’il faut des preuves sur l’intention de causer la souffrance à un animal … c’est une superbe occasion…. Mettez-lui donc des chaînes autour du cou qu’il obéisse à vos exigences d’homme, ne vous en n’occupez point et exigez la sainte paix…. Imaginez cela : un chien, un moins que rien, une chose entièrement à votre disposition. Changez-en au moindre trouble.

Un propriétaire

Parfaitement contrôlé, il vous obéira par force, vous n’aurez pas à perdre votre temps à étudier son psychisme ou vérifier si l’approche en renforcement positif marche dans son cas… Allez chercher un nouveau spécimen dans l’animalerie du coin, voilà ce qu’il faut. Pas besoin de travailler avec cette bête, perte de temps, vous avez mieux à faire.
Un animal qui a des exigences, ce n’est pas un signal, c’est un animal qu’il faut supprimer.

Celui qui répond

Peut-être le jour viendra-t-il où le reste du règne animal retrouvera ces droits qui n’auraient jamais pu lui être enlevés autrement que par la tyrannie. Les Français ont déjà réalisé que la peau foncée n’est pas une raison pour abandonner sans recours un être humain aux caprices d’un persécuteur. Peut-être finira-t-on un jour par s’apercevoir que le nombre de jambes, la pilosité de la peau ou l’extrémité de l’os sacrum sont des raison tout aussi insuffisantes pour abandonner une créature sensible au même sort.

Jeremy Bentham (1748-1832)

Bien meuble, chair à canon matière à science… belle progression!

1 Comment

Laisser un commentaire

  1. Freud … Levée de boucliers ( très violente ) des intellectuels de tous bords et autres auto-proclamés érudits philosophes contre quiconque ose émettre un doute sur Freud , sa vie , son oeuvre .

    Merci Sandra ,
    pour tout

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s