À bas la statue ou les révoltes du chien marron

Brown-dog-statueEn 1907, les ‘Brown Dog Riots’, les émeutes du chien marron, défraient la chronique londonienne. Un an auparavant, dans le quartier ouvrir de Battersea, bastion des socialistes, la World League against Vivisection prend l’initiative d’ériger une statue à la mémoire de l’une des nombreuses victimes de la vivisection. L’épitaphe interpelle directement les passants et les invite à se révolter contre les abominations qui caractérisent la pratique :

En mémoire du chien terrier brun mis à mort dans les laboratoires de l’Université College en février 1903m, après avoir enduré la vivisection pendant plus de deux mois et être passé dans les mains d’un vivisecteur à l’autre. En mémoire également des 232 chiens vivisectés au même endroit durant l’année 1902. Hommes et femmes d’Angleterre, combien de temps ces choses vont-elles durer?

Au regard des scientifiques et des médecins londoniens, un tel monument, à l’instar des innombrables pamphlets antivivisectionnistes les décrivant comme d’effroyables bourreaux, constitue un intolérable outrage ;à leurs professions tout entières. En novembre 1907, un groupe d’étudiants en médecine équipés de marteaux entreprennent d’abattre la statue. Les forces de police, aidée par les habitants des maisons populaires environnantes, les empêchent de commettre leur méfait, qui se soldera par l’arrestation de 10 d’entre eux et à plusieurs condamnations à des amendes. Le lendemain, une centaine d’étudiants défilent pour protester contre le sort réservé à leurs camarades en brandissant des panneaux à l’effigie du chien marron. La Cause animaleEn décembre 1907, les organisations étudiantes profitent du match de rugby entre les étudiants d’Oxford et de Cambridge pour mobiliser le plus grand nombre possible d’entre eux en vue d’une expédition visant à jeter la statue dans la Tamise. Lorsqu’ils parviennent à Battersea, les manifestants se heurtent à des ouvriers qui les contraignent à se diriger vers le centre-ville où le cortège dégénère en affrontements avec la police. Dans les semaines qui suivent, de nombreux incidents et échauffourées impliquent les étudiants en médecine. Ces derniers s’appliquent notamment à perturber les meetings des suffragettes qui revendiquent alors le droit de vote pour les femmes . Pour les étudiants et de plus en plus pour le public, antivivisection et droits de la femme font désormais partie d’un seul et même mouvement.

À quel combat fait appel la lutte contre la vivisection de nos jours?

Tiré de l’excellent ouvrage de Christophe Traïni, La Cause animale, p 152-153Brown-dog-statueEn 1907, les ‘Brown Dog Riots’, les émeutes du chien marron, défraient la chronique londonienne. Un an auparavant, dans le quartier ouvrir de Battersea, bastion des socialistes, la World League against Vivisection prend l’initiative d’ériger une statue à la mémoire de l’une des nombreuses victimes de la vivisection. L’épitaphe interpelle directement les passants et les invite à se révolter contre les abominations qui caractérisent la pratique :

En mémoire du chien terrier brun mis à mort dans les laboratoires de l’Université College en février 1903m, après avoir enduré la vivisection pendant plus de deux mois et être passé dans les mains d’un vivisecteur à l’autre. En mémoire également des 232 chiens vivisectés au même endroit durant l’année 1902. Hommes et femmes d’Angleterre, combien de temps ces choses vont-elles durer?

Au regard des scientifiques et des médecins londoniens, un tel monument, à l’instar des innombrables pamphlets antivivisectionnistes les décrivant comme d’effroyables bourreaux, constitue un intolérable outrage ;à leurs professions tout entières. En novembre 1907, un groupe d’étudiants en médecine équipés de marteaux entreprennent d’abattre la statue. Les forces de police, aidée par les habitants des maisons populaires environnantes, les empêchent de commettre leur méfait, qui se soldera par l’arrestation de 10 d’entre eux et à plusieurs condamnations à des amendes. Le lendemain, une centaine d’étudiants défilent pour protester contre le sort réservé à leurs camarades en brandissant des panneaux à l’effigie du chien marron. La Cause animaleEn décembre 1907, les organisations étudiantes profitent du match de rugby entre les étudiants d’Oxford et de Cambridge pour mobiliser le plus grand nombre possible d’entre eux en vue d’une expédition visant à jeter la statue dans la Tamise. Lorsqu’ils parviennent à Battersea, les manifestants se heurtent à des ouvriers qui les contraignent à se diriger vers le centre-ville où le cortège dégénère en affrontements avec la police. Dans les semaines qui suivent, de nombreux incidents et échauffourées impliquent les étudiants en médecine. Ces derniers s’appliquent notamment à perturber les meetings des suffragettes qui revendiquent alors le droit de vote pour les femmes . Pour les étudiants et de plus en plus pour le public, antivivisection et droits de la femme font désormais partie d’un seul et même mouvement.

À quel combat fait appel la lutte contre la vivisection de nos jours?

Tiré de l’excellent ouvrage de Christophe Traïni, La Cause animale, p 152-153

1 Comment

Laisser un commentaire

  1. À quel combat fait appel la lutte contre la vivisection de nos jours?

    On peut penser aux ignobles centres de rétention des malheureux errants « sans papiers » contre lesquels nous nous élevons avec force .
    Y a-t’il ce genre de centres au Canada ?

    Le combat contre la régression insidieuse des droits des femmes est à l’ordre du jour en France .

    Chacun de vos article est , soit une découverte , soit un rappel à plus de vigilance . Merci Sandra .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s