Villard-Reculas: premières canicross en haute montagne

15, 9 kms en sentiers serrés, parfois avec rampe très sévère, alternant des sentiers quasi plats, puis des montées en lacet (dans la combe de la forêt des Grandes Rousses avec un fort dénivelé), sous la pluie et dans la boue (ça glisse). C’est indéniable, le canicross en haute montagne (1500 mètres d’altitude) exige une certaine adaptation dans sa façon de courir. C’est une course d’endurance, pas vraiment comme toutes les autres. Et la différence réside là : le regard ne peut pas ne pas admirer la beauté des paysages, le nez empli de ces odeurs d’herbes, de romarin, de lavande… En soi, le Trophée des Montagnes comme sandraetlechien le vit, c’est la course en liberté.
Pour la seconde étape de Villard-Reculas, ce dimanche 7 aout, il fallait courir le buste orienté vers l’avant, en salutation constante à la montagne, certes pour garder un bon équilibre mais surtout pour se donner l’élan suffisant pour franchir la prochaine hauteur. Donc, grimper en extension importante de la jambe arrière. Ce qui demande une solide préparation musculaire des membres inférieurs et supérieurs (les bras poussent en cadence!). Et puis, parallèlement, il faut gérer l’alternance des montées et descentes, car après avoir monté pendant 40 minutes, au chien lui poussent des ailes… Aussi, descendre en le tenant proche du genou, ce qui limite les blessures.

L’altitude est un stress qui s’ajoute au stress de la canicross.  Avant de s’y adapter et de probablement améliorer sa condition, le manque d’oxygène est un problème. Car, avec un taux d’oxygène moins important, le corps réagit à une série de processus d’adaptation dont la stimulation de la fabrication de globules sanguins. En diminuant l’apport en oxygène, les conditions hypoxiques (situation de déficit en oxygène dans le sang et les tissus) de l’altitude ont des répercutions physiologiques. C’est tout le système humain qui est affecté. Ainsi, les qualités physiques sont altérées (essoufflement, fatigue, déshydratation, trouble du sommeil…), cela veut dire baisse des performances (évidemment pour les champions présents sur le Trophée des montagnes c’est autre chose). Les distances habituellement courues rapidement en plaine prennent plus de temps à couvrir en altitude qui plus est quand ces dernières se déroulent essentiellement en montée avec fort dénivelé. 1heure13 pour parcourir 8,3 kms, pas vraiment une canicross comme toutes les autres!

À Villard-Reculas, la montée en lacets était particulièrement pentue et constante dans son dénivelé. Marcher reste la solution, on va souvent tout aussi vite et l’avantage de canimarcher, on récupère Pas vraiment une canicross comme toutes les autres! Marcher en étant particulièrement attentive à la position des pieds, et là on attaque du talon à tous les coups (rectification: les champions grimpent comme des Chamois jusqu’au sommet sur la pointe des pieds) et on tente de monter le genou très  (les nombreux accidents des sentiers à éviter) et le buste penché, toute une gymnastique !

Et puis il y a l’apparition de maux étranges qui sont certainement dus à l’altitude et à l’intensité très élevée de l’effort. Le point sur le côté dans mon cas d’origine hépatique ou respiratoire ou les deux? qui force à réduire l’allure alors qu’un inespéré terrain plat s’étend devant soi. Pas vraiment une canicross comme toutes les autres!

C’est une expérience intense!

Pour aller plus loin :
http://osa-ultratrail.over-blog.com/pages/Specificite_des_courses_en_altitude-1231903.html
http://www.volodalen.com/13physiologie/altitude.htm
http://www.athle.com/asp.net/main.html/html.aspx?htmlid=2953

3 Comments

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s